abhorreo


abhorreo
ăbhorrĕo, ēre, horrŭi    - intr. avec ab + abl. ou avec abl. seul - [st1]1 [-] s'éloigner avec horreur, éprouver de l’horreur, avoir de l’aversion pour, avoir de la répugnance pour, détester, fuir, éviter.    - abhorret a scribendo animus, Cic. : mon esprit se refuse à écrire.    - abhorrere ab re uxoria, Ter. : n'avoir aucun penchant pour le mariage.    - abhorreant talibus vitiis, Cic. : qu'ils fuient de tels vices.    - avec l'acc. - omnes illum abhorrebant, Cic. : tous l'évitaient avec effroi.    - pumilos abhorrebat, Suet. : il avait horreur des nains. [st1]2 [-] s'éloigner de, différer de.    - temeritas non procul abhorret ab insania, Cic. : l'irréflexion diffère peu de la folie.    - abhorrere a ceterorum consilio, Nep. : s'écarter de l'avis des autres.    - orationes (eorum) abhorrent inter se, Liv. : leurs discours sont en désaccord. [st1]3 [-] être éloigné de, ne pas s'accorder avec, être étranger à; être exempt de, être à l'abri de.    - ab aliqua re abhorrere : être éloigné de qqch, être étranger à qqch    - abhorrere debet a suspicione, Cic. : il doit être à l'abri du soupçon.    - ab eo tantum facinus non abhorret, Cic. : un si grand forfait n'est pas étranger à son caractère.    - nostra aetas a castris abhorret, Cic. : notre âge est impropre à la vie des camps.    - res abhorret a fide, Liv. : le fait est incroyable.    - qui terror a Fabio abhorret, Liv. 10 : cet affolement est inadmissible de la part de Fabius.    - avec le dat. - huic pacatae profectioni abhorrens mos, Liv. : coutume qui ne s'accorde pas avec ce paisible départ.
* * *
ăbhorrĕo, ēre, horrŭi    - intr. avec ab + abl. ou avec abl. seul - [st1]1 [-] s'éloigner avec horreur, éprouver de l’horreur, avoir de l’aversion pour, avoir de la répugnance pour, détester, fuir, éviter.    - abhorret a scribendo animus, Cic. : mon esprit se refuse à écrire.    - abhorrere ab re uxoria, Ter. : n'avoir aucun penchant pour le mariage.    - abhorreant talibus vitiis, Cic. : qu'ils fuient de tels vices.    - avec l'acc. - omnes illum abhorrebant, Cic. : tous l'évitaient avec effroi.    - pumilos abhorrebat, Suet. : il avait horreur des nains. [st1]2 [-] s'éloigner de, différer de.    - temeritas non procul abhorret ab insania, Cic. : l'irréflexion diffère peu de la folie.    - abhorrere a ceterorum consilio, Nep. : s'écarter de l'avis des autres.    - orationes (eorum) abhorrent inter se, Liv. : leurs discours sont en désaccord. [st1]3 [-] être éloigné de, ne pas s'accorder avec, être étranger à; être exempt de, être à l'abri de.    - ab aliqua re abhorrere : être éloigné de qqch, être étranger à qqch    - abhorrere debet a suspicione, Cic. : il doit être à l'abri du soupçon.    - ab eo tantum facinus non abhorret, Cic. : un si grand forfait n'est pas étranger à son caractère.    - nostra aetas a castris abhorret, Cic. : notre âge est impropre à la vie des camps.    - res abhorret a fide, Liv. : le fait est incroyable.    - qui terror a Fabio abhorret, Liv. 10 : cet affolement est inadmissible de la part de Fabius.    - avec le dat. - huic pacatae profectioni abhorrens mos, Liv. : coutume qui ne s'accorde pas avec ce paisible départ.
* * *
    Se ab his nuptiis abhorrere respondit. Cic. N'avoir cure de tel mariage, Avoir tel mariage en desdaing et horreur.
\
    Abhorret a veritate. Sueto. Cela n'est point contraire à verité, Il n'est point mal vray semblable, Cela n'est pas trop loing de verité.
\
    Ab ea sententia Pompeius valde abhorret. Cic. Pompee est fort adversaire, ou contraire, ou repugnant à ceste opinion, Il la trouve fort mauvaise, Il ne s'i accorde point.
\
    Abhorret ab auribus vulgi. Cic. Il n'aggree point, ou n'est point aggreable aux oreilles du peuple, Le peuple n'oit point voluntiers cela.
\
    Illud abhorret a fide. Liuius. Cela n'est point croyable, Il n'est point à croire.
\
    A scribendo prorsus abhorret animus. Cic. Il me vient à contrecueur.
\
    Abhorrere, cum accusatiuo. Suet. Pumilios atque distortos abhorrebat. Il avoit en horreur et detestation, Il abhorrissoit, etc.
\
    Parum abhorrens famem. Liu. Ne luy chaillant qu'on dist d'elle, Se souciant peu, ou faisant peu de compte du parler des gens.
\
    Omnes abhorrebant. Cic. Tout le monde l'avoit en desdaing et le fuyoit.
\
    Quorum auris, atque animus a nobis abhorret. Cic. Desquels l'oreille et le cueur nous est contraire.
\
    Abhorret facinus ab illo. Cic. Il n'est point vraysemblable qu'il ait commis ung tel cas.
\
    Non abhorret haec oratio ab vtilitate auditorum. Cic. Ce propos ne convient point mal, etc.
\
    Abhorret voluntas eius a me. Cic. Sa bonne volunté est fort esloignee, ou alienee de moy, Je ne suis point en sa grace.
\
    Abhorrentes lachrymae. Liu. Larmes sans propos. Quand on pleure sans cause ou raison.

Dictionarium latinogallicum. 1552.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ՏԱՂՏԿԱՄ — (ացայ, կա՛, կամ ացի՛ր.) NBH 2 0840 Chronological Sequence: Early classical, 8c, 10c, 11c, 12c ՏԱՂՏԿԱՄ կամ ՏԱՂՏԿԱՆԱՄ. προαχθίζω, ομαι , ἅχθομαι, βαρύνομαι infensus sum, abhorreo, graviter sive moleste fero ἁποδυσπετέω stomachor. Տաղտուկ համարել… …   հայերեն բառարան (Armenian dictionary)

  • ՏԱՂՏԿԱՆԱՄ — (ացայ, կա՛, կամ ացի՛ր.) NBH 2 0840 Chronological Sequence: Early classical, 8c, 10c, 11c, 12c ՏԱՂՏԿԱՄ կամ ՏԱՂՏԿԱՆԱՄ. προαχθίζω, ομαι , ἅχθομαι, βαρύνομαι infensus sum, abhorreo, graviter sive moleste fero ἁποδυσπετέω stomachor. Տաղտուկ համարել… …   հայերեն բառարան (Armenian dictionary)

  • abhorrir — Abhorrir, act. acut. Qu on dit aussi Abhorrer, est avoir en horreur et detestation quelque chose, Abhorrere, et est composé ainsi que le Latin, mais horrer simple n est en usage envers les François, combien que horrere le soit envers les Latins.… …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.